Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 00:07
 


Audience du jeudi 26 mars le thème: les éléments dégagés par l'information judiciaire :


Témoins entendus: Mme Rey et M Deharo


Résumé de l'audience (14h à 17h 45) de ce jeudi 20 mars


Après un débat de procédure de 30 mn comme la Défense les affectionne, histoire de mettre un peu de confusion, ce qui ne l'empêche pas de se plaindre de la longueur des audiences, on va entendre une ingénieure et le sous directeur du laboratoire de la police judiciaire de Toulouse qui sont intervenus sur le site à la demande de la police judiciaire.

Mme Rey va donner la méthodologie et la chronologie des actes techniques réalisés sur le site et plus particulièrement sur le cratère et au fond du cratère après vidange et sur ce qui reste des bâtiments dont le 221 et le 335. Elle précise avec des photos et un plan de situation les constations faites , les prélèvements effectués (529), les frottis réalisés sur les site, sur les véhicules particuliers présents dont celui de M Jandoubi, sur le vêtements des victimes, lors du déblaiement du cratère et sur les dalles des bâtiments 221 à 225 + le 335.

M Deharo est l'auteur du rapport du laboratoire de la police judiciaire qui reprend toutes les analyses effectuées sur les prélévements réalisés.

Il insiste particuliérement sur les prélèvements effectués pour rechercher des traces d'explosif et sur les analyses auxquelles ont été soumis ces prélèvements. Certaines analyses ont été confiées à d'autres laboratoires spécialisés.


Sa conclusion est claire : aucune trace, sur le site, d'explosifs ou de substances pouvant avoir été utilisées pour confectionner un explosif , que ce soit autour du cratère , dans le cratère, sur le véhicule ou les vêtements de M Jandoubi.


Par contre du NA en granules et en strates parfois épaisses 10 à 30 cm sur les dalles des hangars 221 à 223, présence également de bitume sur ces dalles, présence de Na dans la dalle même, présence aussi de soufre.


La Défense va tenter de mettre en cause les investigations effectuées par le laboratoire: la pluie a délavé le site, les prélèvements sont en nombre insuffisants ou tardifs, les analyses n'ont pas été faites sur tous les prélèvements, on n'a pas recherché toutes les substances explosives, on a un doute sur un papier huilé dans le coffre de la voiture, le papier huilé servirait a enrober les explosifs, l'expert précise que ce n'est pas du papier huilé qui enrobe les explosifs mais du parafiné ( Ndlr : a priori le papier était du sopalin avec de l'huile dessus ...que celui qui n'a pas du papier ou un chiffon graisseux dans le coffre de sa voiture lève la main !!!) on a évoqué aussi une voiture blanche sur le site après l'explosion ( Ndlr : peut être le terroriste revenant voir les dégâts !!!) liste non exhaustive ...mais les 2 experts réfuteront toutes ces remarques.


La Défense a essayé ,en mettant en cause les travaux du laboratoire, et par ses multiples insinuations, de faire remonter à la surface du cratère la thèse de l'attentat terroriste, elle veut détourner ainsi les regards du tribunal et du public des problèmes de stockage dans le 221, mais la confusion espérée n'est toujours pas au rendez vous et la thèse de l'attentat ne semble plus faire recette... même pour la Défense.


Denis

 

Partager cet article

Repost 0
Published by PJCNina-CdP
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de PJCNina-CdP
  • Le blog de PJCNina-CdP
  • : Ce blog a été crée lors de l'ouverture du procès en 1ère instance, concernant l'explosion d'AZF, pour publier et commenter les résumés d'audience au fur et à mesure.
  • Contact

Recherche

Liens