Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 23:52
Audience du Mercredi 15 avril 2009
 
Audition aujourd'hui des 4 experts judiciaires en sismique et sismologie qui ont procédé à la demande du juge d'instruction et en concertation avec des experts civils et des experts de Total à une étude de l'enregistrement sismique réalisé fortuitement à l'observatoire de Midi Pyrénées (OPM) lors de l'explosion AZF,  puis à une campagne de tirs  pour valider les informations de l'enregistrement de l'OPM .
 
En préalable le Pdt revient sur l'existence de contributeurs qui ont une analyse différente des événements, il évoque le travail de M Grésillaud et qualifie d'hypothèse farfelue sa thèse d'un lien  entre l'explosion et des essais nucléaires sous la colline de Pech David !!!!
 
Les travaux des experts ont débuté en 2002, la campagne de tirs a eu lieu en 2004 et leur rapport a été déposé en novembre 2005. Les experts, des scientifiques de haut vol ( Prof émérite, ingénieur CNRS et CEA ...) font 3 exposés très rigoureux et techniques avec de nombreux graphiques  sur l'analyse de l'enregistrement de l'OPM, sur les études préalables à la campagne de tirs, sur l'analyse des tirs expérimentaux pour valider l'enregistrement de l'OPM, les tirs correspondaient à  des charges de 5 à 35kg de dynamite dans le sol autour du cratère , des capteurs, 250, permettaient de suivre les ondes depuis AZF jusqu'à l'OPM,  il y a eu aussi des lâchés de poids et des études des ondes provoquées par ces lâchés. La campagne de tir avait pour objectif  de déterminer les propriétés de la propagation des ondes et de permettre  de revenir à la caractérisation de la signature de la source de l'explosion.  
 
On nous a exposé les différents types d'onde: ondes de sol ,ondes de surface et ondes acoustiques, des modélisations de la propagation de ces ondes dans le sol et dans l'air et une analyse sismique du sous sol entre AZF et l'OPM,  
On a appris qu'un séisme peut provoquer une onde acoustique telle que les victimes du séisme auront eu l'impression d'entendre une explosion, une partie de l'onde sismique ou de l'énergie sismique passant dans l'air.  Qu'en pense M Domenech ?
Les experts ont donc reconstitué le signal de l'explosion du hangar 221 à partir des tirs réalisée en 2004 au cours de la campagne sismique et sismologique,  le signal reconstitué et le signal de l'enregistrement de l'OPM se recouvrent parfaitement. On a eu une détonation en surface se propageant d'est en ouest à une vitesse de 3500m/s sur une distance correspondant à la largeur du cratère soit 52 à 58 m  et un départ à 10 mètres  de l'extrémité EST du cratère.  
Leur conclusion est claire : il n'y a pas eu d'explosion avant l'explosion du hangar 221, on a eu un seul événement, une explosion ponctuelle  située près de la surface du sol qui permet d'exposer les phénomènes vibratoires relevé à l'OPM. Leur étude a permis d'exclure une explosion à la SNPE.
  
L'expert du Commissariat à l'énergie atomique CEA a montré, à partir des enregistrements de leur réseau de capteurs dont 1 à Montolieu Aude, que ces mesures sont cohérentes avec une source d'explosion unique située à AZF et détonant  entre  8h17mn 55,445s et 8h17mn 55,47s. Il confirme qu'il n y a pas eu d' explosion superficielle d'énergie supérieur  à quelques centaines d'équivalent TNT avant l'explosion principale. Il précise que l'analyse des ondes sismiques et acoustiques ne soutient pas l'hypothèse de l'initiation de l'explosion par la chute d'une météorite. Il précise que toute explosion précurseur  identique à un tir  de 35 kg de dynamite aurait été détectée si elle avait existé. Pour lui on a bien un événement unique avec une source en surface détonant d'est en ouest
 
Les experts judiciaires parlent d'un large consensus entre tous les experts sur une seule explosion couplée au sol ( les experts de Total sont majoritairement sur cette position , ils évoquent simplement en plus une possibilité d'une composante ouest est )
 
M Forman de la Défense met en cause de façon très technique les calculs du rapport et demande des précisions ,il précise que ses interventions sont le fruit d'un travail en amont d'autres techniciens ( de Total ?...)  
 
Mais alors s'il n'y a eu qu'une seule explosion détectée par les capteurs il ne reste plus qu'une dernière explication par rapport aux témoignages indiquant 2 explosions: une explosion aérienne, non détectée par les sismographes, explosion qui aurait été entendue par les Toulousains mais qui n'aurait pas été entendue par les ouvriers travaillant sur le site à 200 m du hangar 221 ...
 
On y reviendra jeudi et vendredi avec les analyses acoustiques et les conclusions des experts de Total et des experts civils... à partir de la même campagne de tirs.
Denis

Partager cet article

Repost 0
Published by PJCNina-CdP
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de PJCNina-CdP
  • Le blog de PJCNina-CdP
  • : Ce blog a été crée lors de l'ouverture du procès en 1ère instance, concernant l'explosion d'AZF, pour publier et commenter les résumés d'audience au fur et à mesure.
  • Contact

Recherche

Liens