Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 12:46

audience du 4juin09 - 2° partie : 16h -> 19h30

Daniel Bernard, expert de la défense, fait l’impression d’un prof qui explique à ses mauvais élèves la chimie… même les métaphores et les blagounettes ne réussissent pas à nous tenir éveillés.

Il prend les experts judiciaires pour des amateurs (mais c’est pas leur faute, quand on sait pas on sait pas). Il rend compte de problèmes évidents dans le scénario de l’accident chimique et s’étonne qu’il soit le premier.

Il démonte un a un tout les points qui font du scénario chimique un scénario plausible, le qualifie d’irréaliste  limite de ridicule. « les paramètre du tir 24 sont déconnectés de la réalité des donnés physiques et chimiques, le 21sept09, dans le 221 ».

Le PdT tente d’expliquer que les conditions du 221 sont dures à retranscrire et que le travail des experts n’a pas été facile.

Léguevaques tente une question chimique et se fait rire au nez ; c’est la guerre entre avocats et scientifiques.

Bernard élude toutes les questions des avocats.

Au tour du procureur… qui se sent révolté et cri littéralement dans le micro que cet exposé est une contre-expertise et que c’est un mépris du tribunal, des victimes et des parties civiles qui n’ont pas le temps de préparer de réponse à un exposé qui leur est présenté pour la première fois (parce qu’il avait un support qui n’avait pas été remis a personne). Le procureur trouve ça honteux et méprisant et se sent insulté. Excédé le PdT suspens la séance avant que Mme la procureure et la défense ne posent leurs questions.

Mme la Procureure reprend le débat commencé par Léguevaques.

Bernard n’a qu’un mot et qu’un exemple à la bouche : l’eau de javel. La procureure lui reproche de n’avoir fait aucune expérimentation et seulement constaté des faits « domestiques ».

Les experts judiciaires répondent à Bernard qui reste sur sa position (plus très stable)

Mr Lefèvre, expert de la défense, relance le débat du droit contradictoire car son exposé n’a pas été remis au tribunal, les parties civiles demandent donc le report de son exposé au lendemain.

Les engagements pris par la défense sur la question de la communication préalable des exposés sont, une fois de plus, contournés.

Mr Lefèvre fait tout de même son introduction qui semble être un bis de la « contre-expertise » de Bernard… ainsi que le reste de son exposé qui s’échelonnera sur vendredi et mardi.

 

Bianca

Partager cet article

Repost 0
Published by PJCNina-CdP
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de PJCNina-CdP
  • Le blog de PJCNina-CdP
  • : Ce blog a été crée lors de l'ouverture du procès en 1ère instance, concernant l'explosion d'AZF, pour publier et commenter les résumés d'audience au fur et à mesure.
  • Contact

Recherche

Liens