Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2014 1 22 /09 /septembre /2014 08:34

P1020930-copie-1.JPGP1020932.JPGP1020929.JPGP1020931.JPG

 

Depuis 2 ans Plus Jamais Ça Ni Ici Ni Ailleurs ne participait plus à aucune commémoration ou rassemblement. Aujourd'hui nous revenons sur notre rond point pour dénoncer l'attitude de la nouvelle mairie de Toulouse, qui tout comme la précédente, se contente d'un mémorial partiel, partial et tronqué à propos de l’explosion d’AZF.

 

Pour la mairie de Toulouse, comme pour Total, le mémorial ne doit rendre gloire qu’à l’industrialisation de 1924 à 2001, porter hommage aux victimes, et ……c’est tout.

 

Oubliés les sinistrés, les enfants traumatisés, oubliées les séquelles physiques, humaines et sociales, oubliés les quartiers sinistrés, les écoles détruites, oubliée la solidarité;

 

Oubliés le procès et le jugement condamnant Grande Paroisse et son directeur, oublié le procès condamnant l'État pour ses manquements dans la surveillance de l’usine.

 

La Mairie de Toulouse et Total veulent occulter la catastrophe et les difficultés des années qui l'ont suivie. Ils veulent occulter les raisons de ce drame, ses causes, et les décisions de justice condamnant le directeur de l’usine et l’entreprise « Grande Paroisse », sous-filiale de Total, en coulant une chape de plomb amnésique sur les conséquences de cette explosion. Ils confortent ainsi la position de l’association Mémoire et Solidarité qui refuse le jugement et qui considère l’explosion d’AZF comme insignifiante dans l’histoire de l’usine. Un point de détail, en quelque sorte !

 

Et de cela, il ne faudrait pas parler dans le mémorial de la catastrophe AZF ? Nous n’aurions alors qu’un mémorial à la mémoire sélective, qui ne prendrait en compte que la seule activité industrielle d’avant l’explosion, rendant ainsi un hommage de fait à l’industriel responsable de la catastrophe.

 

Une telle attitude cherche à polariser l’attention de l’opinion publique sur les victimes décédées dans l’explosion, pour mieux faire oublier les responsabilités de l’industriel et de l'État dans ce sinistre.

 

Nous n’acceptons pas une manifestation devant une pierre tombale qui ne dit pas la souffrance de tous les Toulousains, la réalité explicitée et jugée par les tribunaux, et l’extrême vigilance nécessaire aux riverains des industries à risques.

 

Depuis 13 ans, Plus Jamais Ça Ni Ici Ni Ailleurs s'est impliqué avec ténacité et obstination dans la surveillance des usines à risques. Dans toute la France, les associations riveraines des sites SEVESO dressent le même constat : la leçon principale de l’explosion de l’usine AZF n’a pas été retenue. Seule la réduction du risque à la source dans les usines pourrait conduire à une diminution des risques encourus par les riverains et les salariés des centaines de sites SEVESO de France.P1020930.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by PJCNina-CdP
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de PJCNina-CdP
  • Le blog de PJCNina-CdP
  • : Ce blog a été crée lors de l'ouverture du procès en 1ère instance, concernant l'explosion d'AZF, pour publier et commenter les résumés d'audience au fur et à mesure.
  • Contact

Recherche

Liens