Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 23:36

Mardi 20 décembre 2011

 

Une audience qui dure 7,5 heures, c’est un peu dur pour une reprise des PJCnina.

Deux témoins étaient entendus cet après-midi à la Cours d’Appel de Toulouse :

-          - M. Marion, ex Directeur Central Adjoint à la Police Judiciaire, en charge des affaires criminelles, nommé Préfet en octobre 2002,

-          - et l’ex juge Bruguière, en charge du pôle anti-terrorisme de 1995 à 2007, retraité, reconverti en consultant (de TOTAL notamment) depuis cette date.

Je vous renvoie au Blog de FR3 pour le détail des audiences, qui, vous l’aurez compris, vont tourner autour de la piste du terrorisme ou, autrement dit, de l’acte intentionnel.

La déposition et les interrogatoires de M. Marion vont tourner autour de la note des renseignements généraux adressée aux juges d’instruction le 3 octobre 2001, ainsi que de la visite que ces deux juges ont rendu à Paris à M. Bruguière les 21 ou 22 novembre 2001. En résumé, M. Marion va insister sur le fait qu’aucun élément n’a jamais permis de développer la piste de l’attentat, ni avant, ni après l’explosion d’AZF et que la note des RG était très succincte, construite à partir des éléments de l’instruction et non d’après des renseignements antérieurs qui auraient pu pointer une quelconque activité terroriste dans la région de Toulouse ; d’ailleurs, le pole anti-terrorisme n’a jamais été saisi par le parquet pour enquêter sur le sujet. Pour autant la démarche des juges d’instruction auprès de M. Bruguière prouve bien qu’ils se sont souciés de cet aspect de l’enquête.

 

L’audition tant attendue de M. Bruguière commence à 17h30. Les deux premières heures nous semble longues, les avocats répétant inlassablement les mêmes questions, attirant les mêmes réponses qui tournaient sur le thème de : « je n’ai fait que relever, dans le dossier d’instruction, les points de l’enquête qui auraient mérités davantage d’investigations ». Points qui, bien évidemment, ne tournent qu’autour de la piste intentionnelle et d’une implication éventuelle de M. Jandoubi.

Rappelons ici, que le rapport rendu par M. Bruguière a été commandé par le cabinet de Me Soulez-Larrivière, agissant en tant qu’avocat des salariés mis en examen au cours de l’instruction, dans le cadre d’une procédure civile contre l’État (État « accusé » de ne pas avoir fait son travail correctement, et d’avoir ainsi mis en cause des innocents). Me Soulez-Larrivière n’a pas versé ce rapport au dossier pénal, il s’y est retrouvé via les avocats des parties civiles après sa publication, non souhaitée par la défense, sur le site de Médiapart.

M. Bruguière subit donc les questions répétitives et convenues du Président, de Me de Caunes (qui a cité ce témoin), de Me Lévy, Me Caséro, Me Bisseuil, Me Léguevaque, Me Teissonière… jusqu’aux questions de Me Carrère puis de Me Topalov qui deviennent nettement plus pointues et … embarrassantes !

Me Carrère remercie M. Bruguière « d’élever la magistrature au rang de consultant », et ajoute « je pensais que seuls les techniciens avaient les faveurs de Total ». Il interpelle M. Bruguière (je résume) « quand vous avez vu de dossier, vu les agissements de la CEI, … etc, si vous aviez été magistrat, cela ne vous aurait-il pas choqué ? » et M. Bruguière de répondre « je ne veux pas porter d’appréciation sur le travail des magistrats ». Un comble ! Son rapport ne fait que ça !

Mme Topalov attaque :

« Monsieur Bruguière, le 11 septembre ne peut pas être confondu avec un accident d’avion ? La mort des ouvriers de la DCN, c’est un attentat ? Le RER B, c’est un attentat ? Vous conviendrez qu’un attentat doit être signé, il ne doit pas être confondu avec un accident (même chimique), si c’est le cas ( !), au minimum, il doit être revendiqué ? Sinon, ça ne sert à rien !»….

Et nous de conclure : sinon, le terroriste doit changer de métier !

Les interventions de Me Carrère et Me Topalov ont visiblement pris M. Bruguière au dépourvu ; on se demande alors si les interventions précédentes, que nous n’avions pas jugées très pertinentes, n’avaient pas pour simple but d’enfermer le témoin dans ces certitudes dans la routine de ses réponses, pour mieux le déstabiliser en fin d’interrogatoire ???

Les interventions du procureur et procureur adjoint ne vont pas être tendres, pointant les assertions subjectives du rapport, remettant en cause la déontologie de M. Bruguière à avoir commis ce type de rapport qui critique avec tant de force le travail de la police judiciaire et de la magistrature… dont il faisait partie peu de temps auparavant !

Soulez-Larrivière se contente d’une brève sortie sur la déontologie du Procureur qui « revendiquait » un accident 3 jours après la catastrophe…

La Cours, M. Huet, revient sur le rapport de M. Bruguière, et son volet « Jandoubi » : « Monsieur Bruguière, avec votre expérience, pouvez-vous me dire quel peut être le profil psychologique d’une personne, qui, s’il est allé poser un explosif sur le tas, est ressorti du hangar puis est retourné travailler 30 mn ou 40 mn avant de mourir dans l’explosion ? »

 

Alors que le Président demande aux parties s’il y a d’autres question à poser, la défense, Me Forman, se saisit de la question pour créer, de nouveau, un incident, faisant remarquer au Président que la Défense doit avoir la parole en dernier et que la cours n’avait pas à poser ses questions après la défense. Le Président se fâche « vous n’avez pas à me dire comment il faut conduire les débats ! ».

 

21h30… la séance est levée.

                                                                                                                                                                                                        Sophie

Partager cet article

Repost 0
Published by PJCNina-CdP
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de PJCNina-CdP
  • Le blog de PJCNina-CdP
  • : Ce blog a été crée lors de l'ouverture du procès en 1ère instance, concernant l'explosion d'AZF, pour publier et commenter les résumés d'audience au fur et à mesure.
  • Contact

Recherche

Liens