Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 19:09

 

Mardi 14 février,    audition de M JC Panel , ingénieur chez Grande Paroisse, il est cité par le parquet. Tout est précis dans sa déposition mais rien n'est clair et les différences entre ses propos lors de cette audience et  son pv d'audition par la police, que ce soit sur le 221, l'état de la dalle du hangar, la position des tas  dans ce hangar,    la quantité de produits dans ce hangar, sont largement miss  en évidence par l'avocat général et les avocats des parties civiles. Alors une seule ligne de défense pour M Panel : " je ne m'en souviens pas" .

 

Par contre, il répondra aux questions de la défense d'une manière très précise,   il se souvient de tout !!!  Pour la défense, la dalle du 221 doit être en parfait état ,elle l'est, les tas bien au centre, ils le sont, éloignés des murets, c'est le cas.  

 

Important aussi de montrer que le 221 n'était pas abandonné et M Panel de préciser qu'il y avait du passage en permanence de 6h à 21h et donc une surveillance permanente.

 

Question du procureur adjoint : mais alors  comment un acte de malveillance aurait-il pu se produire?   Réponse de M Panel : le matin   (hé oui avant 6h !!!!  ndlr)

 

M Panel aborde ensuite l'inventaire du hangar 335  qui lui a été demandé le 24 septembre par M Peudepièce de la CEI : il explique avec précision comment a été réalisé cet  inventaire avec M Chantal, et sutout précise bien qu'il n'a trouvé aucun  sac de DCCNa.

 

Mais pour l'avocat général, M Panel est aujourd'hui bien précis, trop précis car à la police en 2006, ils ont déclaré, M Chantal et lui,  que cet inventaire avait été fait en deux fois par M Chantal et que lui, M Panel, avait recopié l'inventaire de M Chantal en le modifiant sur quelques points de détails.  M Panel se plonge alors dans des explications embrouillées sur le fait qu'il savait que l'on évoquait à la CEI un retour de sac GRVS, qu'il y avait bien dans le 335 des sacs de tous les secteurs, mais que lui n'avait pas trouvé de sacs anormaux...Il n'a pas gardé les inventaires de M Chantal, mais il n'y avait  pas de DCCNa  et si la CEI a modifié son inventaire car elle avait trouvé un sac de DCCNa  ce n'est pas de sa compétence !!!

M Levy s'étonne de tous ces "peut être...je ne me souviens plus"   et rappelle que lors d'une perquisition à son domicile on a retrouvé un cahier dans lequel il avait marqué suite à une réunion avec  un cabinet d'avocat  : " en cas d'embarras dire je ne me souviens pas... en dire le moins possible ..."

Me Soulez réagit, suspension de séance,  au retour le président informe que ces notes  d'entretiens avec les avocats ont été annulées  en septembre 2007 et que cette pièce n'est pas versé  au dossier   (  mais bon c'est dit !!!!!! ndlr)

 

On arrive à l'audition de M Baggi salarié de GP et rapporteur de la commission d'enquête du CHS CT qui dans la dernière version de son rapport du 16 décembre 2003 indique que le CHS CT retient 3 pistes : projectile, électrique et chimique  mais que  la piste chimique est  écartée car il a été impossible de connaître le contenu de la benne de M Fauré. Par contre le rapport confirme que la procèdure de recyclage des sacs avait bien été étendue à toute l'usine.   

S Baggi confirme que la commission n'a pas été informée par la CEI de la présence de sacs de DCCNa. Il confirme aussi que le CHS CT s'inquiètait des déchets et de leur traitement dès 2000. 

 

Aujourd'hui S Baggi explique avoir changé de point de vue devant l'attitude de la CEI et le fait que le témoignage de M Fauré lui est apparu comme étant déjà "calé" lorsque le CHST CT l'a entendu.  Il rapporte qu'en décembre 2006, il a rencontré M Chantal sur le problème de l'inventaire, le CHS CT avait eu copie de l'inventaire de M Panel. M Chantal lui confirme alors que son inventaire reprenait divers sacs de DCCNa. S Baggi aurait bien voulu comparer les 2 inventaires !!!!

Il évoque aussi l'association des anciens salariés Mémoire et solidarité auquelle il appartient toujours. Il précise que pour eux  toutes les pistes sont possibles sauf la piste chimique, il tente d'expliquer cette attitude.

 

il s'explique aussi sur le rapport du cabinet d'audit CIDECOS mandaté pat le CHSCT et qui a été écarté par ce même CHS-CT. Pour lui c'est un malentendu, à l'époque il lui semblait que le rapport avait été fait trop vite en trop peu de temps  et c'est pour celà qu'il a été écarté. 

 

Il évoque des conversations avec M Peudepiece membre de la CEI qui lui a mimé l'explosion,  mais pour lui à l'époque du rapport, il manquait le produit et l'arrivée de ce produit pour pouvoir prendre en compte la piste chimique.

 

L'avocat général lui reproche un rapport assez pauvre, pas assez précis compte tenu des explorations faites par le CHS - CT 

 

La défense tente d'opposer son rapport et sa position actuelle mais elle n'arrive pas à le mettre en défaut.

 

Les auditions suivantes de M Faloppa et de M Riesco tous deux membres de la commssion du CHS CT montrent les divergences d'appréciation et expliquent en partie la teneur du rapport et son édulcoration.

 

La dernière audition du jour est celle de M Remy Jean expert auprès du CIDECOS, le cabinet d'audit mandaté par le CHS CT. Il redit que son rapport s'est appuyé sur deux éléments pour aboutir à la piste chimique comme étant l'hypothèse la plus probable :

- une insuffisance de rigueur dans les conditions de stockage du nitrate  dans le 221,

- un défaut de maîtrise de la collecte des déchets ( GRVS de nitate, sacs de DCCNa ) en lien avec la sous traitance et le défaut de maîtrise du donneur d'ordre.

 

On notera que cette hypothèse de la piste chimique par le CIDECOS est exactement celle auquelle a abouti la Commission d'enquête interne dans ses premiers rapports .....avant de l'abandonner et de se lancer sur toutes les autres pistes...   

Partager cet article

Repost 0
Published by PJCNina-CdP
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de PJCNina-CdP
  • Le blog de PJCNina-CdP
  • : Ce blog a été crée lors de l'ouverture du procès en 1ère instance, concernant l'explosion d'AZF, pour publier et commenter les résumés d'audience au fur et à mesure.
  • Contact

Recherche

Liens