Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 18:47

Audience du vendredi 29 mai

 

Serge Dufort va valider le fait qu’on n’avait pas besoin de 500 kg de DCCNa pour que le contact avec le NA et de l’humidité produise ce fameux NCl3 si dangereux. Le Président parlera de 150 ou 100 kg et même quelques kg (d’après M. Bergues)

Visiblement S Dufort n’a découvert les résultats des essais que jeudi, lors de la présentation par M. Bergues, aussi ses réponses seront très circonspectes concernant ces essais.

Bien sûr il aurait préféré connaître l’état initial du 221, pour la reconstitution, mais bon… si le 24ième  tir reproduisait les conditions (hygrométrie, matériaux présents…) du 221 le 21/09/2001, on peut valider ces essais.

Les questions de la défense porteront sur la nécessité de reproduire ce tir. Les réponses sont alambiquées, c’est long et fastidieux. Aux critiques du confinement dans une boite, il balaye la critique : le contre-plaqué de la boite ne résiste pas à cette réaction d’une grande violence. Comme il ne peut pas juger du travail de TNO ou du comportement de mélanges de DCCNa et d’autre produit ou du DCCNa liquide, le Président l’autorisera à quitter l’audience.

Les questions à M. Bergues seront sûrement plus virulentes.

 

François Barat ingénieur CRAM a été missionné par le juge d’instruction pour la recherche de phénomènes initiateurs à l’explosion. Il va lui être reproché d’avoir été le premier sur  la piste des dérivés chlorés. Il a lu la bibliographie et par déduction, il retient les dérivés chlorés car ils peuvent provoquer des réactions violentes avec les nitrates. Ayant vu les plans de l’usine avec ses unités de fabrications, il se recentre sur le DCCNa (et aussi à la demande des autres experts). Les attaques les plus violentes de la défense concernent son premier rapport qui, présenté aux parties civiles avec d’autres résultats d’expertises, provoquera les premières mises en examen. En effet l’expérience (explosion) présentée était obtenue avec un mélange DDCNa/Urée au lieu de DCCNa/ NA. F Barat reconnaît cette grossière erreur, mais minimise sa part dans les mises en examen. S’il a demandé aux inspectrices de Travail de ne pas communiquer sur les dangers du mélange, c’est pour éviter que des terroristes en herbe utilisent ces données.

Malgré tout il a continué ses expériences, la défense mettra en doute leur validité. Il a bien connu le NCl3, lui fait remarquer la Procureur adjoint, il raconte alors ses « accidents » de labo : Visage brûlé, doigt retourné….

Cette audition ne nous apprend rien, et la défense c’est tenu à distance du…NCl3

 

J’ai l’impression que cette audience est la voiture balai pour clore la semaine, on y règle quelques comptes sans  grande conviction.

 

Jean-Louis Lacoume, sismologue, vient répondre à l’expert de la défense M Camerlinck, sur l’orientation de l’explosion et sa vitesse de déplacement.

Il confirme les acquis de l’expertise : un signal OMP issu de l’explosion, l’heure d’origine, l’énergie maximale dans les instants précédents l’explosion,  une seule explosion. La reconstitution est visiblement une première dans le monde de la sismologie légale, reste en débat le sens de l’explosion. Je n’ai pas compris ni l’effet cratère, ni l’anti-fantôme, ni l’intégration… bon en clair, lui et ses 2 collègues (Dietrich et Glangeaud) présents, et au vu des « planches » de M Camerlinck… et avec un anti-fantôme amélioré…la propagation de la force appliquée au sol est EST-OUEST et qu’elle a un déplacement sur une distance de 38 à 50 m. A des questions de la défense pour préciser les distances, « la sismologies ne peut en dire plus » donc, conclu la défense « la sismologie a des certitudes à la louche ». Bien sûr elle est en désaccord sur le sens de propagation, même si M Dietrich concède qu’il peut y avoir une toute petite partie dans l’autre sens.

M. Glangeaud  souhaiterait que ces données si intéressantes soient mises à disposition et publiées. Le Président ne pense pas que la décision puisse être prise par le Tribunal. L’audience est levée à 13h15 mais depuis midi beaucoup d’avocats sont partis en WE.

Les questions à M. Bergues sont reportées à l’audience de mardi 9. Elle commencera à 13h30. La défense fourbit ses armes.

 

Rose

Partager cet article

Repost 0
Published by PJCNina-CdP
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de PJCNina-CdP
  • Le blog de PJCNina-CdP
  • : Ce blog a été crée lors de l'ouverture du procès en 1ère instance, concernant l'explosion d'AZF, pour publier et commenter les résumés d'audience au fur et à mesure.
  • Contact

Recherche

Liens